Actualité : Bitume, fumées et santé

Chronologie des sujets traités depuis 15 ans par la profession routière en liaison avec les organismes officiels nationaux et internationaux compétents dans le domaine.

1) Fluxants pour liants hydrocarbonés en techniques routières : constitution d’un groupe de travail Direction des Routes – USIRF. Ces travaux ont abouti aux documents suivants :

2004 – Recommandation USIRF pour l’abandon des fluxants étiquetés (R45 : peut causer le cancer et R 40 : effet cancérogène suspecté).

2006 – Rapport d’étude Sétra : « Impacts sanitaires des fluxants, fludifiants et produits anti-kérosène » http://www.setra.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/0621_rapport_Impacts_sanitairesfluxants.pdf

2) Etudes d’exposition menées par les CRAM Bretagne et Pays de la Loire entre 2001 et 2003 associant l’INRS et les services de la Médecine du Travail. Le protocole établi sert de référence pour les entreprises et les autorités sanitaires. Suite à ces études, l’USIRF a établi une recommandation en 2004. Les études d’exposition se sont poursuivies et leurs résultats ont été consolidés dans la base de données CIMAROUT. Cette base regroupe l’ensemble des études d’exposition aux fumées de bitume de 2001 à 2013. Les mesures de HAP qui ont été engagées ont montré que les niveaux d’exposition sont très largement en-dessous des seuils (voir annexe 3);

3) Etudes épidémiologiques

Etude du Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) de 1996. Cette étude conduite par l’INSERM en France concerne 7 pays d’Europe et Israël et porte sur 80.000 personnes dont 30.000 exposées aux fumées de bitume.

Une étude complémentaire a été réalisée en 2003 avec des « cas témoins » avec une analyse plus fine des expositions. En l’état des connaissances scientifiques, aucun lien n’a été établi entre le cancer et l’exposition aux fumées de bitume.

Les résultats sont disponibles sur le site du CIRC.

4) Monographie du CIRC – Octobre 2011 (Annexe 1)

Le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) a adopté un nouveau classement du bitume en octobre 2011 (2B) suite à une étude qui a compilé les données de 385 études disponibles sur le sujet. La nouvelle monographie a été publiée en mai 2013. Elle fait la synthèse de toutes les études disponibles sur le sujet depuis les années 1970.

5) Rapport de l’ANSES – Septembre 2013 (Annexe 2)

L’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSES) a publié un rapport, suite à la saisine en 2011 de la CGT et l’audition des parties concernées : « Evaluation des risques sanitaires liés à l’utilisation professionnelle des produits bitumineux ».

Ce document très complet, établi après deux années de travaux, fait un état des connaissances sur le sujet et reprend les conclusions du CIRC.

Toutes ces études concernent les produits bitumineux et leurs additifs et évaluent les risques d’exposition associés.

En ce qui concerne les émissions des postes industriels, des études environnementales et sanitaires ont été conduites avec les autorités réglementaires (Ministère de l’Ecologie, Direction Générale de la Santé) et les organismes techniques de référence tels que le Centre Interprofessionnel Technique d’Etudes de la Pollution Atmosphérique (CITEPA), l’INERIS ou le Centre Rhône-Alpes d’Epidémiologie et de Prévention Sanitaire (CAREPS). Les mesures ont mis en évidence des niveaux d’émission très en dessous des seuils (annexe 4).

Annexes :

Annexe 1 : Coopération avec le centre national de recherche dur le CIRC dans le cadre de la réactualisation de sa monographie sur le bitume

Annexe 2 : Une coopération avec l’ANSES dans le cadre de son « Evaluation des risques sanitaires liés à l’utilisation professionnelle des produits bitumineux et de leurs additifs »

Annexe 3 : Sur la présence de HAP dans les fumées de bitume et notamment le benzo(a)pyrène

Annexe 4 : Des coopérations régulières avec les autorités sanitaires et réglementaires au sujet des centrales d’enrobage

Actualité bitume, fumées et santé

Haut de page