Actualité économique

Les chiffres 2015 pour l’Industrie routière : une nouvelle année de baisse importante du chiffre d’affaires : -11,9% mais également une baisse de l’activité en volume de 6% du fait de la déflation des coûts.

L’enquête à fin décembre 2015 vient d’être publiée. Elle montre une baisse cumulée du chiffre d’affaires sur l’année de – 11,9% par rapport à l’année 2014, légèrement supérieure aux prévisions. En raison de la forte baisse du prix du pétrole et de celui du bitume, l’indice routier sur douze mois glissants est en forte diminution -6,46% (période novembre 2014 à octobre 2015 à comparer avec la période novembre 2013 à octobre 2014). Cette évolution de l’indice traduit une diminution des coûts. Pour l’année 2015, la profession retient une déflation de -5,5%. Aussi pour l’année 2015, la baisse en volume de l’activité des entreprises routières a été de l’ordre de – 6%.

L’enquête trimestrielle à fin décembre 2015 montre que la production d’enrobés a baissé de manière moins importante par rapport à 2014 : -2,6%. Les enquêtes trimestrielles réalisées au niveau régional par les SPRIR montraient que l’ensemble des régions prévoyaient une baisse de chiffre d’affaires à la fin 2015 comprise entre -20% en Franche Comté et -5% en PACA par rapport à l’année 2014. Plusieurs régions annonçaient une baisse de 15% : Haute et Basse Normandie, Bretagne, Pays de la Loire, Aquitaine, Auvergne, Nord-Pas-de-Calais, Lorraine, Champagne-Ardenne, Picardie.

Il n’est pas prévu de rebond pour 2016 : le chiffre d’affaires pourrait baisser de -1,5% 

La commission économique de l’USIRF a établi les prévisions 2016 au vu des informations fournies par les SPRIR, des éléments connus sur le carnet de commande et des données économiques touchant notamment la commande publique (Etat et collectivités locales). La prévision d’activité est une nouvelle baisse de chiffre d’affaires de l’ordre de – 1,5 avec une inflation égale à zéro. Pour 2016, seules trois régions prévoient une évolution de l’activité positive : Bretagne (+2%), Midi-Pyrénées (+2%) et PACA (entre +1et +2%). Sept régions annoncent une stabilité de leur activité en 2016 (pas de nouvelle baisse) : Nord-Pas-de-Calais, Haute et Basse Normandie, Auvergne, Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon, Aquitaine. Onze régions annoncent une nouvelle baisse d’activité pour 2016 : Picardie, Champagne-Ardenne, Lorraine, Alsace, Bourgogne, Franche-Comté, Ile-de-France, Centre, Pays de la Loire, Poitou-Charentes, Limousin.

 

Cette prévision pour 2016 tient compte d’une nouvelle baisse attendue du bloc communal (-3%), de la poursuite de la baisse de travaux pour les départements (-8%) et du frémissement ressenti en fin d’année 2015 dans le secteur privé. La prévision pour le secteur privé qui représente 34% du chiffre d’affaires des entreprises routières est positive : +3%. La mise en œuvre du plan de relance autoroutier devrait impacter les entreprises routières en fin d’année 2016. Trois éléments pourraient atténuer légèrement cette prévision négative :

-        L’éligibilité des travaux d’entretien routier au fonds de compensation de la TVA. Cette mesure pourrait inciter les communes à engager des travaux sur leurs voiries.

-        L’impact de l’effort complémentaire envisagé par l’Etat pour l’entretien du réseau national (120 millions d’euros supplémentaire pour l’exercice 2016).

-        L’apport de nouvelles ressources à l’AFITF. L’augmentation de 2 centimes de la taxe sur le gasoil a été remise à l’ordre du jour. Cette augmentation de recettes pourrait sécuriser le financement du volet Mobilité des contrats de plan.

Haut de page