Confirmation d’une baisse prévisible d’activité de 10% pour 2015 et incertitude pour 2016

L’enquête mensuelle à fin août 2015 ne permet pas de modifier la prévision d’activité d’une baisse de -10% pour l’année 2015.

Le chiffre d’affaires à fin août 2015 montre un recul de 7,8% par rapport à celui d’août 2014 et le chiffre d’affaires cumulé à fin août est inférieur de 15,2% par rapport à celui cumulé en août 2014. Le carnet de commandes restant à réaliser d’ici à la fin décembre 2015 et en diminution de 7,9% par rapport à celui qui restait à réaliser à la même période. Compte tenu de la poursuite de la baisse des produits pétroliers, la déflation pour l’année 2015 pourrait être comprise entre -4 et -5%.

Pour l’année 2016, c’est l’incertitude qui prédomine. Au mieux le volume d’activité resterait stable– et à très bas niveau.

Les premiers marchés du plan de relance autoroutier ainsi que le léger redémarrage du secteur privé devraient compenser une diminution prévisible des volumes d’activités issus des départements.

Le bloc communal pourrait quant à lui rester sur une courbe plate.

Il existe en revanche beaucoup d’inquiétude sur le niveau de budget dont disposera l’Agence de financement des infrastructures de transport de France (AFITF) en 2016. Pour financer la part de l’Etat dans les projets des Contrats de plan Etat-Région, désormais tous  signés, le budget de l’AFITF devra nécessairement être augmenté. Or les informations récentes montrent que ce ne sera pas le cas.

Compte tenu des  baisses successives qui ont conduit à un niveau faible, voire très faible d’activité, les entreprises devront poursuivre leurs efforts de restructuration.

 

Les prévisions d’activité routière pour l’année 2016 selon le poids du secteur

Haut de page