Economie : une fin d’année décevante, des perspectives 2017 encourageantes

Une fin d’année décevante : le recul de l’activité 2016 sera compris entre – 0,5% et – 1%

Le chiffre d’affaires cumulé  à fin octobre 2016 est inférieur de 1,2% par rapport à la même période 2015. Le mois de novembre 2016 ne permet pas de combler le retard. Le carnet de commandes est en revanche plutôt  mieux orienté à fin octobre 2016 par rapport à octobre 2015 même si on constate dans de nombreuses régions un ralentissement des études. La bonne nouvelle vient de la production cumulée d’enrobés qui augmente à fin septembre 2016 de 5,5% par rapport à la même période 2015.

Sur l’ensemble des régions, neuf d’entre d’elles prévoient un recul d’activité en 2016 dont la région Rhône-Alpes (-7%), la région Nord-Pas de Calais (-5%) et la région Bourgogne (-4%). Six régions tablent sur une stabilité de leur activité et le reste des régions voient leur chiffre d’affaires progresser comme la région Midi Pyrénées (+8%) ou la région Normandie (+5%).

Les départements continuent leur baisse de commandes et diminuent encore leurs aides aux communes (-8% estimés). Les communes et les intercommunalités sont encore en recul (-1,5% estimés). Heureusement le secteur privé et les sociétés d’autoroutes progressent positivement (+3% attendus).

Compte tenu des résultats connus à fin octobre 2016 et attendus à fin novembre et décembre 2016, l’activité routière sera encore en diminution en 2016. La baisse sera comprise entre -0,5% et -1%.

Il faudra bien sûr tenir compte des conditions météorologiques de cette fin d’année et du nombre de jours effectifs travaillés.

 

Perspective 2017 : des signes encourageants mais une amélioration très mesurée de l’activité

Les perspectives 2017 restent encore incertaines malgré un certain nombre d’éléments encourageants. La situation financière des collectivités locales s’améliore en général, notamment pour celles qui bénéficient  de recettes plus dynamiques – c’est le cas pour des départements qui ont vu le produit de  leurs droits de mutations progresser – ou pour celles qui ont combiné des efforts de gestion et des hausses de fiscalité. La Banque Postale prévoit d’ailleurs une hausse de leurs investissements pour 2017. La question reste néanmoins posée quant aux choix des investissements. Bénéficieront-ils aussi à la route ? Le secteur privé redémarre dans le logement neuf et le non résidentiel. Le plan autoroutier va impacter positivement l’activité des entreprises en 2017. Les effets du Grand Paris sur l’activité routière ne sont pas attendus pour 2017 mais pour 2018.

Compte tenu de ces éléments la Profession envisage une amélioration mesurée de l’activité en 2017 : de l’ordre de +2%. Le souhait est bien sûr que 2017 soit une véritable année de transition.

 

Enquête économique à fin octobre 2016

Haut de page