Routes et rues, 1er réseau social

routesetrues

guillemets-3a

C

omme l’affirme Christian GRATALOUP, spécialiste de géohistoire à l’Université Paris VII « La route naît de l’idée qu’il existe un autre, avec qui on peut échanger », la mobilité, en tant que possibilité d’accès aux différents réseaux, a toujours joué un rôle essentiel dans l’histoire des hommes et des territoires.

Le maillage routier français est l’un des plus denses en Europe (plus d’un million de kilomètres) et permet, par sa grande capillarité, de relier les territoires entre eux et de favoriser l’accès aux services dans de bonnes conditions. C’est aussi un patrimoine considérable. S’il fonctionne correctement, il est censé offrir l’infrastructure nécessaire pour satisfaire les besoins de ses nombreux usagers. Aujourd’hui, en France, 90% des transports de marchandises ou de personnes s’effectuent par la route.

Les rues, elles, ont dessiné les villes. Elles sont également devenues les supports de toutes les mobilités et mutent progressivement en lieux de de partage, de services et même de vie dans un certain nombre d’espaces urbains.

Routes et Rues que l’on présente le plus souvent comme le principal vecteur des échanges des hommes et des biens constituent, en réalité, et depuis longtemps, le socle du Premier Réseau Social.guillemets-3b

 

Paroles d’acteurs (1,58 Mo)
Les enjeux de la sécurité routière liés à la politique des infrastructures

Haut de page