La nouvelle version de SEVE bientôt en ligne !

 

SEVE

 

Accessible à l’ensemble de la profession (Maîtres d’ouvrage, Maîtres d’œuvre et entreprises) sur internet de façon sécurisé, SEVE (Système d’Evaluation des Variantes Environnementales) connaîtra en mars prochain une nouvelle évolution, avec l’introduction  de données environnementales sur la VRD (Voirie/Réseaux divers) ainsi qu’un module spécifique terrassement.

SEVE permet aux donneurs d’ordre :

  •  d’introduire les indicateurs environnementaux de SEVE dans les marchés de travaux :

o   La consommation d’énergie

o   Les émissions de gaz à effet de serre

o   La préservation des ressources naturelles,

  • Consommation de Granulats naturels
  • Consommation d’Agrégats d’enrobés valorisé
  • Consommation de Matériaux recyclés
  • Consommation de Déblais issus et réutilisés en place

o   La tonne-kilomètre transportée

SEVE  comporte également 2 indicateurs déclaratifs, sur lesquels les entreprises vont être notées sur les engagements qu’ils mettent en place sur le projet :

o   La consommation d’eau

o   La prise en compte de la biodiversité

  • de comparer les offres des entreprises sur ces mêmes indicateurs à partir d’un document de présentation normalisé
  • de contrôler les engagements des entreprises en matière environnementale à la réception du chantier.

 

A la suite de la COP 21 où les États ont réaffirmé leur volonté de réduire de manière drastique leurs émissions de gaz à effet de serre et plus globalement leur impact sur l’environnement, SEVE est l’outil qu’il faut :

-         aux maîtres d’ouvrage pour intégrer des critères environnementaux dans les marchés de travaux en appui du GPP (Green Public Procurement1), noter et contrôler les entreprises sur leurs engagements environnementaux

-         aux entreprises pour répondre aux critères environnementaux des appels d’offres et promouvoir leurs techniques adaptées au réchauffement climatique.

 

 

SEVE bien identifié par la Région Ile de France, l’ADEME et le Groupement d’Intérêt Public MaximilienUn groupe d’étude des marchés Développement durable (GEM-DD) a été mis en place par le comité exécutif de l’Observatoire économique de l’achat public.Le GEM-DD a pour mission d’élaborer des documents destinés à aider les acheteurs publics à intégrer les contraintes d’un achat durable dans les marchés publics, tant lors de la passation que lors de l’exécution des marchés publics.Cette année, la COP 21 a eu lieu à Paris, et sa spécificité tient notamment à l’agenda des solutions, mettant en avant les solutions de lutte contre le changement climatique de la société civile et de l’ensemble des acteurs non étatiques. Les marchés publics sont l’un des outils pouvant être utilisés à cette fin par les collectivités et nombreux autres acheteurs publics. L’ADEME Aquitaine, le GIP Maximilien (portail des marchés publics franciliens), la Région Ile de France, ont participé à des travaux nationaux sur la prise en compte du climat dans les marchés publics. Ils ont souhaité partager à travers une note leurs réflexions et propositions de réponses menées grâce au concours et retours d’expériences d’acteurs de la commande publique, nationaux, locaux, publics et privés. Un guide plus complet est en cours d’élaboration pour 2016.SEVE (Système d’Evaluation des Variantes Environnementales) a été cité en exemple notamment pour son indicateur CO2 pris en compte dès la phase de fabrication et de transport en amont du chantier, pour l’implication des maîtres d’ouvrage dans l’évolution du logiciel via le Club Utilisateurs et pour sa revue critique par un expert en environnement.

 

Des campagnes d’information sur SEVE  vont débuter dans les prochains jours. Pour en connaître les dates, consulter :

Réunion du Club des utilisateurs : http://www.usirf.com/reunion-du-club-des-utilisateurs-seve-2212/

SEVE, plus proche de vous : http://www.usirf.com/seve-plus-proche-de-vous-2203/

 

Haut de page